Le jour après la perturbation

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur google
Partager c'est aimer!

Parfois, il semble que les organisations, même les grandes entreprises, vivent et meurent par leur capacité à créer des innovations perturbatrices qui redessinent complètement le paysage du marché, les mettant au premier plan. Mais est-ce le bon chemin à suivre?

La flotte de voitures auto-conduisant d’Uber avait failli être mise route en mars lorsqu’un véhicule en mode totalement autonome a été impliqué dans une collision avec une voiture à action humaine à Tempe, en Arizona.

En dépit de la prolifération d’un démarrage d’une entreprise mondiale de transport en moins de dix ans, ce qui a perturbé complètement le modèle de transport urbain, un seul échec a été suffisant pour dérailler complètement, au moins temporairement, une nouvelle zone majeure pour l’entreprise – le transport sans pilote.

 

Innovation perturbatrice ou continue

L’incident d’Uber constitue un excellent cas d’enseignement pour explorer les limites de l’innovation perturbatrice.

Sans un processus continu de gestion de l’innovation – une offre complète de logiciels de gestion de l’innovation – les entreprises doivent s’appuyer plutôt sur des «perturbations» ad hoc et dramatiques pour prouver leur créativité aux clients potentiels et au marché en général. Cependant, si ces étincelles de génie créatif ne sont pas tout à fait réalisées comme prévu, comme dans l’incident d’Uber, le «jour après la perturbation», quand il arrivera inévitablement, est susceptible d’être un réveil brutal.

Un autre exemple d’une entreprise dans une situation similaire : le Concorde British Airways / Air France. L’avion supersonique offrait la possibilité de passer de New York à Londres en 3,5 heures au lieu de 7 heures, une innovation révolutionnaire. Le Concorde a été stoppé, et n’a pas pu poursuivre son offre. En conséquence, Concorde a stagné et a fini par périr. S’appuyant uniquement sur l’innovation perturbatrice, il a placé tous les «oeufs» de gestion d’un produit dans un même panier fragile. Pour rester à la fine pointe d’une industrie et laisser la marge de manœuvre à la loi de Murphy, la gestion continue de l’innovation doit être adoptée comme une discipline formelle et robuste.

Gestion continue de l’innovation

Vous vous demandez peut-être : qu’est-ce que l’innovation continue et en quoi cela consiste ?

UC San Diego définit l’innovation continue comme « Modeste, progressive, mise à niveau ou améliorations de technologies existantes, de services ou de produits ». L’Institute of Quality Assurance la définit comme «un changement progressif sans fin». Tout simplement, cela signifie «s’améliorer tout le temps». » Six Sigma et Toyota Kaizen ont adopté les principes fondamentaux de l’innovation continue, mais indépendamment de votre programme, pour que l’innovation continue fonctionne, le changement ne doit être que marginal, tant qu’il est cohérent et continu.

Bien que de nombreux dirigeants d’entreprises aient été formellement formés au concept, trouver un progiciel dédié pour l’implémenter réellement peut être un défi la plupart du temps. Pourtant, posséder une boîte à outils clairement identifiable pour la mettre en œuvre est essentiel à son succès.

Le modèle d’innovation perturbatrice, en revanche, représente traditionnellement une situation dans laquelle une entreprise fait un changement dramatique qui dépouille les acteurs dominants de leurs positions de pouvoir. De telles perturbations sont souvent des pivots (réactions à l’évolution des conditions du marché). Bien que ce ne soit pas forcément le cas, compte tenu de la nature typiquement frénétique du type d’opération de croissance rapide, cette zone est habituellement composée, la planification et la stratégie sont souvent contraintes de passer au second plan dans une action décisive pour créer un changement rapide dans une industrie donnée.

Pour atteindre les objectifs, l’innovation doit être à la limite du matraquage

L’innovation continue n’est pas seulement importante pour l’optimisation des processus du business qui se traduit par une offre de produits ou de services leader sur le marché.

Pour que votre entreprise soit un «faiseur» plutôt qu’un «parleur», il est également important que l’innovation réelle du marché de votre société mène le buzz qui la suivra naturellement au fur et à mesure du processus de création d’innovation qui modifie la façon dont les choses sont terminé. Ceci est très difficile à atteindre lorsque les stratégies d’innovation s’appuient sur des poussées imprévues de perturbations entraînées par une planification à court terme plutôt que par un processus systématisé.

Considérez le cas d’Internet of Things (IOT), l’un des mots-clés les plus parlé dans la technologie depuis quelques années.

Bien que l’IoT soit sur la bonne voie pour avoir 50 milliards de périphériques connectés d’ici 2020, une réussite massive du point de vue de tous, un tel battement a été généré que de nombreux analystes le placent déjà à l’inconvénient « la vallée de la désillusion » de Gartner, étape après le «peak of inflated expectations » dans la trajectoire des technologies émergentes vers la maturité. Les préoccupations non résolues, telles que les préoccupations potentielles de cybersécurité de la technologie, ont sans aucun doute contribué à cela.

Bien que l’on ne puisse jamais contrôler complètement le battage généré autour d’un produit passionnant et innovant, les relations publiques (et les attentes de vos consommateurs) peuvent être gérées de manière beaucoup plus élégante lorsque l’innovation a imprégné une organisation de manière contrôlée et régulière. De telles pratiques permettent de gagner du temps pour le contrôle de la qualité, l’étude de marché et d’autres pratiques qui permettent de s’assurer que, lorsque de nouvelles idées sont introduites dans la gamme de produits d’une entreprise, par exemple, elles sont suffisamment mûres pour répondre aux besoins actuels du marché.

Comment gérer l’innovation ?

Pour certains, tout le concept de gestion de l’innovation ressemble à une oxymore. Imposer des flux de travail et des processus disciplinés sur un concept que la plupart des personnes associent à la spontanéité et la génération d’idées fluide semble contraire à l’intuition.

Pourtant, comme cela a été expliqué ci-dessus, il existe de bonnes raisons pour lesquelles l’innovation doit être soigneusement nourrie pour éviter d’inclure toute l’entreprise avec une idée «brillante». Une organisation intelligente créera un processus d’innovation qui associe diverses disciplines, y compris un cycle continu d’idées de clients, de stratégie, de R & D, de publication, de développement d’entreprise et de retour.

 

Les entreprises qui adoptent la transformation numérique (comme toutes les entreprises devraient faire) utiliseront des outils numériques pour consolider non seulement le processus d’idéation, mais profiteront également de ces outils pour ajouter des examens d’experts, des mesures d’évaluation et des tests internes / externes pour apporter une idée de la conception à la mise en œuvre. L’Université Rivier décrit le processus de gestion de l’innovation en utilisant ces 5 étapes :

 

  1. Génération d’idées et mobilisation – Que ce soit pour une nouvelle idée à partir de zéro, améliorer une idée existante ou proposer une solution à un problème, le processus ne peut se poursuivre sans idées.
  2. Plaidoyer et dépistage – Toutes les idées ne sont pas égales. Une idée peut être excellente, mais si ce n’est pas financièrement réalisable ou facile à accomplir, il ne serait pas logique de lui consacrer des ressources.
  3. Expérimentation – Testez l’idée. Créez un prototype ou exécutez un test pilote. Cela peut prouver l’adéquation d’une idée, mais peut également conduire à des percées tangentielles et à des idées supplémentaires.
  4. Commercialisation – L’idée a été développée et prouvée pour fonctionner. Sans un marché pour vendre l’idée, cependant, votre idée n’ira nulle part ailleurs.
  5. Diffusion et mise en œuvre – Cette étape garantit que l’idée trouve une maison. Cela permet également à l’organisation de recevoir des commentaires, des indicateurs de ROI et d’autres repères pour permettre à l’entreprise de déterminer le prochain ensemble de besoins des clients et de recommencer le processus d’innovation.

 

Les solutions avancées de renseignement collectif de Qmarkets, y compris nos éditions de logiciels d’innovation et de gestion d’idées et nos solutions Q-360, fournissent un ensemble complet d’outils pour gérer les processus de brainstorming et de génération d’idées tout au long de la mise en œuvre de votre idée en or. Avec un moyen organisé pour tracer les étapes franchies sur une feuille de route vers l’innovation, l’offre de Qmarkets peut contribuer au processus d’innovation.

 

Ceux-ci incluent des outils pour suivre formellement l’idée tout au long de son cycle de vie complet ; cela signifie suivre les intrants des unités dispersées au sein d’une grande organisation ; et la capacité de créer des «campagnes» d’innovation à part entière pour sonder toute la portée de votre entreprise pour leurs commentaires lors du processus de développement.

 

Ne laissez pas l’innovation perturbatrice être votre seule stratégie pour affecter les changements dans votre secteur d’activité. Prenez les rênes sur la créativité de votre équipe et adoptez un système formel pour faire progresser votre innovation continue.

 

Contactez-nous afin d’en savoir plus sur la façon dont le logiciel de gestion de l’innovation de Qmarkets peut vous aider à atteindre cet objectif.

 

Business Innovation Brief

Discover How Philip Morris International Is Transforming Via Innovative Self-Disruption

This insightful free webinar explores how the world’s leading cigarette company is implementing one of the most revolutionary innovation strategies in modern business…

New call-to-action
Don't miss out!

Ce site Web utilise des cookies.
Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible lorsque vous consultez notre site Web. En continuant de naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour contrôler vos préférences, consultez notre politique de confidentialité.